Piscines

Qu'elle soit enterrée, semi-enterrée, en béton ou en ossature bois, extérieure, intérieure ou sous abris, à débordement ou miroir, votre piscine donne un cachet indéniable à votre maison et une plus-value non négligeable à la revente.

 

Plus qu'un agrément visuel, elle fait le bonheur des enfants et des grands pendant 3 mois de l'année.

 

Une attention particulière devra être apportée à la sécurité puisque la norme AFNOR demande à ce qu'il y ait au moins un des quatre éléments de sécurité autorisés: 1 volet (ou bâche rigide ou plateau mobile), 1 abris, 1 barrière ou 1 alarme.

En sachant que cette dernière étant la moins chère mais aussi la moins efficace...

 

 

 

La piscine intérieure:

 

Prévue lors de la construction, elle demande une pièce dédiée avec un système de déshumidification.

 

Le fait de pouvoir s'en servir toute l'année apporte une plus-value importante.

Il faut tout de même savoir que l'été, l'eau chauffe rapidement et surchauffe la pièce qui devra être isolée thermiquement par rapport au reste de la maison.

Une eau chaude toute l'année demandera aussi un coût de traitement plus important (le chlore et le sel étant à éviter pour une question d'odeur et de corrosion des parties métalliques dans la pièce)

.

La piscine à débordement ou miroir:

 

Avec un côté à débordement (ou 2), la sensation de ligne d'horizon est bluffante.

Il faudra prévoir au moment de la construction un bac tampon dimensionné en fonction du volume d'eau du bassin.

 

La piscine miroir a pour principe de déborder sur tous les côtés dans une goulotte périphérique au même niveau que la terrasse. Si le rendu est magnifique, les arasées devront être parfaites si on veut un écoulement équilibré sur tout le tour du bassin.

 

Dans tous les cas, un simple liner ne fera pas l'affaire.

Il faudra choisir entre un PVC armé (soudé sur place) ou du carrelage (voir émaux de Briare), ou encore un revêtement à base de résine.

Le volet de sécurité:

 

Le volet peut être soit posé sur un enrouleur au bord du bassin, soit immergé dans un bac jumelé au bassin et recouvert de caillebotis.

Certaines règles devront être respectées à la lettre pour un fonctionnement optimal.

 

Vous aurez le choix entre différentes couleurs de lames, voir même des lames solaires (plus fragiles et d'une efficacité toute relative).

Le fond mobile:

 

Dernière tendance, le fond mobile a pour principe de faire monter ou descendre un plateau (structure en inox 316L) revêtu d'un plancher bois (Ipé) ou carrelé, révélant une fois fermé une surface de terrasse non négligeable.

 

Le système étant complexe, peu d'entreprises s'avèrent performantes. La plupart ayant fermé boutique.

 

L'autre intérêt du système étant de pouvoir régler la hauteur d'eau dans le bassin, ce qui pour les enfants en bas âge est rassurant.

 

Le bassin, lui, étant totalement sécurisé une fois le plateau en partie haute.

Ajoutez à cela une diminution des pertes de calories la nuit, une diminution de l'évaporation, peu de saletés dans l'eau...

 

Le fond mobile a un bel avenir devant lui à condition que les entreprises restent sérieuses (c'est un domaine où on ne  s'improvise pas spécialiste du jour au lendemain)

 

Le local technique:

 

En sous-sol ou dans un local proche de la piscine, il concentre tous les éléments de filtration (à sable, à diatomées...), de traitement (chlore, sel, UV+oxygène actif...), pompes et autre régulateur de PH.

 

Une eau limpide étant le résultat d'une régulation maîtrisée et bien dimensionnée.

DSC_0022_1.JPG