Isolation

POURQUOI ISOLER ?

 

L’isolation thermique en réduisant les pertes de chaleur minimise les besoins en énergie (demande de chauffage) et réduit donc de fait, à la fois : la facture, la consommation et la pollution jusqu’à 80%

 

L’isolation des logements reste l’investissement le plus rentable si vous gardez en tête que chauffage et climatisation représentent jusqu’à 60% des besoins en énergie d’un bâtiment.

 

La RT 2012 impose 3 exigences de résultat:

- Le Bbiomax défini par la performance thermique de votre maison

- Le Cepmax vise à réduire en dessous de 50kwhep/m².an (suivant la région), la consommation énergétique du bâtiment

- Le Tic représente la température intérieure de référence à ne pas dépasser pour garantir le confort d’été

 

La première énergie économisée est celle qui n’est pas consommée

Les isolants végétaux:

 

Les isolants en fibre de bois sont élaborés à partir de bois ou de résidus de manufactures de bois défibrés selon un procédé industriel par voie sèche ou humide. Ce procédé permet d’obtenir des fibres liées entre elles avec ou sans adjuvant afin d’obtenir un produit plus ou moins souple.

 

La ouate de cellulose est un produit à base de papier recyclé ou de boue papetière ayant reçu des traitements pour les rendre ininflammables et résistants à la vermine. La ouate de cellulose est utilisée pour l’isolation thermique et l’isolation acoustique du bâtiment.

 

La laine de chanvre est un matériau issu de fibres naturelles conditionnées et s’utilise comme la laine de verre ou la laine de roche. La laine de chanvre offre des performances aussi bien en termes d’isolation thermique que d’isolation acoustique.

 

 

Les isolants minéraux:

 

Ces produits d'isolation thermique reconnus équipent plus de 75% des foyers français et sont aussi les matériaux d'isolation les plus utilisés dans le monde. Ils permettent d'isoler efficacement toitures, murs, sols et cloisons, contre le froid de l'hiver, la chaleur de l'été et contre les nuisances sonores dans l'habitat.

 

La laine de verre (à base de sable) et la laine de roche (à base de basalte) restent un très bon rapport qualité/prix

L'isolation par l'extérieur:

 

L’isolation par l’extérieur est un procédé très exploité dans les pays du Nord. Elle est réputée réduire le nombre de ponts thermiques et favoriser le gain de place à l’intérieur des structures en rénovation. Plus facile et moins onéreux à réaliser dès la conception en bâtiment neuf, l’isolation par l’extérieur est plus difficile à appliquer à un bâtiment ancien suivant la complexité des façades (nombre d'ouvertures, etc.). Elle modifie de plus l’apparence extérieure.

 

Il est à noter également que ce procédé demeure relativement onéreux, sans parler du coût final pour les enduits (75€/m² contre 25€/m² habituellement)

Le polyuréthane projeté:

 

La fabrication des isolants en polyuréthane est effectuée à partir de moussage d’un composé de polyols, Méthylène diisocyanate, agent gonflant et additifs.

 

Une fois les cloisons, fenêtres et portes protégées, le poseur (sous masque filtrant), vaporise en plusieurs couches le polyuréthane qui gonfle et durcis en quelques minutes. Solution idéale pour éviter les chapes de ravoirage.

 

Une fois l'épaisseur d'isolant définie réalisée, un passage à l'hélicoptère permet de rendre la surface lisse à +/- 5mm.

 

Restera à poser le plancher chauffant si besoin puis la chappe.

L'étanchéité à l'air:

 

Une paroi perméable à l’air dans un bâtiment est synonyme d’inconfort thermique (ponts thermiques = déperditions calorifiques, courants d’air, difficulté à chauffer, phénomène de paroi froide).

 

La Réglementation Thermique (RT 2012) impose un niveau de perméabilité à l’air du bâti mesurée à la réception de l’ouvrage inférieur à :

  • 0.6 m3/(h.m²) en maison individuelle,

  • 1 m3/(h.m²) en immeuble collectif d’habitation

 

Les principales méthodes de mise en oeuvre sont, soit une membrane d'étanchéité à l'air (type Vario) mais régulant l'humidité, soit la projection sur les murs et plafonds d'un film étanche à base de gypse de type "Aeroblue".

 

En construction neuve ou en rénovation, il est par conséquent primordial de concevoir un habitat avec une étanchéité à l’air de qualité. Assurer un bon niveau d’étanchéité à l’air du bâti, c’est limiter les flux d’air parasites et être capable d’assurer l’efficacité des systèmes de ventilation et de gestion de l’air assurant la qualité de l’air intérieur.